Notre organisation

La gouvernance de Michelin est solide, stable et focalisée sur la responsabilité de ses dirigeants
dans la durée, avec une claire séparation des pouvoirs de direction et de contrôle.

La gérance et le comité exécutif du groupe
au 1er janvier 2020

Les gérants sont assistés par le Comité Exécutif du Groupe composé de huit membres.

gouvernance-lg

Au centre : • Florent Menegaux Président. De gauche à droite : • Éric Philippe Vinesse Directeur, Recherche & Développement • Adeline Challon-Kemoun Directrice, Engagement d'Entreprise et Marques • Jean-Christophe Guérin Directeur, Manufacturing • Scott Clarck Directeur Business, Automobile, Motorsport, Expériences et Régions Amériques • Yves Chapot Gérant et Directeur Administratif & Financier • Serge Lafon Directeur Business, Spécialités et Régions Afrique/Inde/Moyen-Orient, Chine, Asie de l’Est & Australie • Jean-Claude Pats Directeur du Personnel • Sonia Artinian-Fredou Directrice Business, Services et Solutions, Matériaux de Haute Technologie • Laurent Bourrut Directeur Business, Transport Routier, Distribution et Régions d’Europe.

La commandite
Michelin

La Compagnie Générale des Établissements Michelin, société mère du Groupe, est une société en commandite par actions depuis sa création. La commandite Michelin permet le déploiement de stratégies à long terme par une direction solidaire des actionnaires.

Les Gérants de Michelin sont nommés pour quatre ans renouvelables par les actionnaires réunis en Assemblée générale. En sa qualité d’Associé Commandité, le Président de la Gérance est responsable sur son patrimoine personnel des dettes de Michelin.

Le Conseil de Surveillance est chargé du contrôle permanent de la gestion du Groupe. Il en apprécie la qualité et en rend compte aux actionnaires chaque année.

Le conseil de
surveillance

Le Conseil de Surveillance comporte neuf membres dont sept membres indépendants, un membre représentant les salariés,
quatre femmes et deux membres de nationalité non française. Il a tenu cinq réunions en 2019 avec un taux de participation de 98 %.

  • Michel Rollier
    Président du Conseil de Surveillance
    Membre du Comité des Rémunérations et
    des Nominations
    Membre non indépendant (non exécutif)
  • Olivier Bazil
    Président du Comité d'Audit
    Membre indépendant
  • Jean-pierre Duprieu
    Membre du Comité d'Audit
    Membre indépendant
  • Barbara Dalibard
    Président du Comité des Rémunérations et
    des Nominations
    Membre référent du Conseil de Surveillance
    Membre indépendant
  • Aruna Jayanthi
    Membre du Comité des Rémunérations et
    des Nominations
    Membre indépendant
  • Anne-Sophie de La Bigne
    Membre du Comité d'Audit
    Membre du Comité des Rémunérations et
    des Nominations
    Membre indépendant
  • Thierry Le Henaff
    Membre du Comité d'Audit
    Membre indépendant
  • Monique F. Leroux
    Membre du Comité d'Audit
    Membre indépendant
  • Cyrille Poughon
    Membre du Comité d'Audit
    Membre non indépendant (non exécutif)

Conseil
de surveillance

45 %

de femmes

78 %

de membres
indépendants

22 %

de membres
de nationalité
autre que française

9

réunions

9

membres
dont 1 membre
référent

95 %

de participation

2

réunions
en executive sessions

Une organisation centrée
sur les clients

Centrée sur l’identification et la satisfaction des besoins des clients, l’organisation du Groupe s’accompagne d’une démarche de responsabilisation des équipes à tous les niveaux.

6 Directions opérationnelles apportent leurs expertises et leur appui. 10 Régions sont responsables de la relation avec les clients et du développement des ventes. 19 Lignes Business mondiales élaborent les offres pour satisfaire les attentes de clients homogènes. 1 Corporate Groupe resserré, avec des directions focalisées sur leurs missions stratégiques.

Un dialogue constructif
avec les parties prenantes

Le dialogue avec les parties prenantes participe à la bonne gouvernance. Michelin l’encourage et le pratique à l’échelle locale, nationale et internationale.

Au niveau exécutif du Groupe, un Comité des parties prenantes est en place depuis 2016. Il rencontre le Comité Exécutif de Michelin au moins une fois par an durant une journée.

Le comité de direction
groupe

Il pilote de façon transverse les transformations, la compétitivité, la diversité et l’intégration des acquisitions. Il gère le développement du Corporate & Business Services, le contrôle interne, la qualité et la gestion des risques et accompagne le développement des potentiels confirmés. Il représente un panel de métiers et de Régions conférant aux décisions prises un large ancrage dans l’Entreprise.

Découvrir aussi

Gestion des risques